Le trek au Ladakh, Vallée de la Markha, août 2014 (partie 1)

Johan ne pouvant me rejoindre en Asie qu’en Août, le Ladakh s’est vite imposé comme la destination idéale. En raison de l’altitude de l’Himalaya c’est une des rares régions de l’Asie qui n’est pas touchée par la mousson à cette période de l’année. Nous étions tentés par les paysages magnifiques de la région que l’on voit régulièrement dans les films indiens, la découverte du bouddhisme et de ses temples, nous voulions également nous frotter pour la première fois à notre futur pays d’adoption ! Alors que j’envisageais un trek de quelques jours, Johan m’a vendu le trek d’une semaine pour mieux s’immerger, voir plus de paysages, franchir des cols plus hauts.. En mai, le voyage me paraissait loin j’ai donc accepté sans poser beaucoup de questions.. C’était dur, mais on a fini par y arriver, on ne s’est même pas (trop) disputés, on a vu des marmottes, des yacks, un piège à loup, des paysages à couper le souffle, des ladakhis adorables,… On est revenus physiquement épuisés mais mentalement plus reposés que jamais !

Après avoir fait 3 jours de bus depuis Delhi pour atteindre Leh et s’être reposés pour s’habituer à l’altitude nous nous sommes lancés !

P1010117

P1010275

P1010161

P1010162

P1010169

P1010191

P1010092

    P1010166 P1010170

P1010222

 

Jour 1 : Leh – Zinchen – Yurutse, 3 heures de marche

Après avoir fait nos derniers achats de matériel de trek, fait le plein de nos bouteilles d’eau et de fruits secs à la boutique écologique, pris un bon croissant fourré au chocolat et avoir réglé les derniers détails avec notre agence nous rencontrons enfin notre guide le matin du départ. Surprise : il a l’air d’avoir 12 ans, n’a pas de chaussures de marche ni de sac à dos de voyage. Il a au moins l’air sympa, dynamique et parle bien anglais, malgré la petite bruine au moment du départ : nous partons tous enthousiastes pour ce premier trek !

Après une heure de voiture, nous arrivons à Zinchen et commençons par une petite étape de 3 heures histoire de se mettre en jambe. Je vis assez mal cette première journée, nous avons réduit au minimum le poids de nos sacs (le mien pèse à peine 5 kilos, celui de Johan environ 7/8) mais cela pèse quand même, nous crapahutons au milieu des galets, il faut sans cesse traverser un ruisseau, j’ai du mal à respirer à cause de l’altitude, je suis à la traine, il fait gris, les paysages ne sont pas incroyables, je m’ennuie, bref je n‘apprécie pas !

J’en faire part à Johan en disant que je préférerais finalement un trek de 4 jours, que les 7 jours ne vont pas être possibles et que je m’ennuie déjà (vous connaissez tous, je pense, mon extraordinaire capacité à manifester mon mécontentement), l’énervement de mon +1 est assez visible mais il se contient !

Finalement nous arrivons en début d’après midi dans notre première « guesthouse ». Nous avons choisi l’option homestay, c’est-à-dire que nous logeons chez les habitants, durant l’été les locaux ont une chambre en plus qu’ils consacrent à l’accueil des randonneurs. Nous dinons chez eux le soir, y dromons et ils nous préparent le pic nic pour le lendemain midi. Nous ne pouvons y loger qu’à deux étrangers maximum, nous ne sommes donc pas envahis par les touristes, qui plus est la fin de la saison a commencé et les sentiers se vident peu à peu.

Nous avons beaucoup apprécié l’immersion culturelle durant ce voyage au cours duquel nous avons vraiment partagé le quotidien des ladakhis : pas d’eau courante, de l’électricité uniquement le soir pendant quelques heures, les repas 100% végétariens, des litres de thés, des toilettes sèches à l’extérieur de la maison,…

Notre premier village est en fait constitué d’une grosse maison où vivent deux familles. Notre chambre donne sur une terrasse qui surplombe les champs, le coucher de soleil est magnifique, la chambre confortable (une fois le mille pattes et la tarentule mis dehors), la nourriture très bonne. Je me repose l’après midi en vue de l’ascension de notre premier col le lendemain pendant que Johan se promène avec le guide autour de la maison du village.

P1010448

P1010453  P1010468

P1010456


Jour 2 : Yurutse – Skiu, 10 heures de marche (à faible allure)

Le guide nous prévient : c’est une grosse journée, nous sommes encore dans la vallée de l’Indus (3 400m d’altitude), nous devons passer le premier col du trek : Ganda La qui culmine à 4 800 m puis redescendre dans la vallée de la Markha (3 400 m d’altitude également).

Les paysages commencent à devenir vraiment impressionnants, nous voyons des marmottes biens grasses prêtes à passer l’hiver, le guide a pris mon sac, Johan m’a prêté ses bâtons, je vais à mon rythme lentement mais sûrement ! Contrairement à la veille pas le temps de s’ennuyer entre l’effort physique, les paysages magnifiques et les pauses fruits secs ! Nous arrivons en haut du col sous la neige (pas une tempête mais quand même pas mal de flocons !), il fait froid, on respire avec un peu de difficulté, il y a beaucoup de vent, l’ascension était un peu difficile (pour moi) mais quel bonheur d’être arrivés en haut !

P1010499

P1010470  P1010483

L’état d’esprit beaucoup plus positif que la veille, je commence à me dire que j’aime bien marcher ! C’est sans compter la descente (aux enfers) de 6h jusqu’en à Skiu. On m’avait prévenu : la descente, c’est pire que la montée, j’avais acquiescé sans trop y croire.. Etant donné le dénivelé important, la descente est très raide et mes deux genoux y passent, on a beau faire des pauses, je m’aide avec les bâtons, mais rien n’y fait je passe les deux dernières heures au ralenti, à l’arrivée la douleur mêlée aux courbatures est insupportables et je me pose de sérieuses questions sur ma capacité à continuer le trek.

P1010528

P1010522

P1010472

P1010529

P1010565

P1010514 P1010177

P1010541 P1010553 P1010568

La maison de Skiu n’héberge qu’une famille cette fois avec deux très jeunes enfants adorables ! Mais qui ne portent pas de couches, sont un peu cracras et sentent un peu bref on les trouve très mignons mais de loin c’est mieux ! Après cette journée interminable (qu’on aurait dû faire en 7/8 heures), le guide demande à nos hôtes de nous préparer des momos, plat typique ladakhis ! Ce sont des raviolis fourrés aux légumes du jardin, frits ou cuits à la vapeur, souvent servis avec une soupe. On se régale donc de momos, de thé à la menthe maison et au lit ! Epuisés par la journée nous dormons à 20h30 !

P1010625 P1010609P1010610 P1010616  P1010621 P1010605
  P1010601

 


Jour 3 : Skiu

Au réveil la douleur est toujours très présente, rien que la descente des escaliers est très laborieuse : il n’est pas question de marcher aujourd’hui. Heureusement nous avions prévu de réaliser le trek sur 7 jours au lieu de 6 afin d’avoir une marge de manœuvre. Je vais donc me reposer aujourd’hui et Johan vadrouillera avec le guide autour du village. Si mes genoux vont mieux nous ferons les deux étapes en une, comme les autres randonneurs.

Je passe donc la journée à lire, dormir, manger et baragouiner avec la famille. A la fin de la journée mes genoux se portent mieux mais continuer l’intégralité du trek avec le deuxième col et donc la deuxième descente me semble vraiment compliqué.

Notre guide, qui entre temps a eu le temps de nous prouver son non professionnalisme, son incompétence et son bavardage incessant commence un peu à nous gonfler : il n’a aucun médicament, pas le numéro de téléphone de l’agence et aucune alternatives à nous proposer.

Cette journée est également à signaler car c’est la première fois (et la dernière) que nous pouvons nous « doucher », pas de douche classique mais notre hôte nous fait chauffer un saut d’eau chaude pour deux !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s