Les chars du Bangladesh

Le soir même de mon arrivée, Nicolas ne fait pas les choses à moitié et m’emmène avec son groupe d’amis sur les chars, terrain d’action privilégié de notre ONG Friendship. Il est prévu que j’y passe la semaine, seule, sur le terrain comme on dit !

Les chars ?

Les chars sont des îles mouvantes situées tout au nord du Bangladesh sur le Jamuna, (appellation Bangladeshi du Brahmapoutre indien). Ces îles sont éphémères, elles sont crées, déplacées, érodées, détruites au fil des moussons et des crues et décrues. La durée de vie moyenne d’un char est d’environ de 8 à 10 ans. Elles sont tout de même habitées par quelques millions de personnes, complètement dépendantes des aléas climatiques. Si ces îles sont habitées c’est en raison du sol extrêmement fertile car uniquement constitué de limon et de la proximité de l’eau, deux éléments évidemment essentiels à l’agriculture.

Les habitants des chars sont parmi les plus démunis du Bangladesh (ce qui n’est pas peu dire) et sont relativement délaissés par les ONG. En effet depuis Dhaka, il faut compter entre 6 et 10 heures de voitures pour atteindre Gaibandha, 20 minutes rejoindre un port en moto, entre 2 et 3 heures de bateau, et éventuellement 1 à 2 heures de marche pour atteindre le village en saison sèche. La fondatrice de Friendship a donc décidé dans un premier temps de concentrer ses efforts sur cette région, ignorée de tout le reste du Bangladesh.


Friendship et les chars en quelques mots

L’histoire Friendship a donc commencé avec le fameux bateau hôpital il y a 20 ans. Pour faire court, Yves Marre, le marie de Runa Kahn (fondatrice de Freindship) se lance dans un Dunkerque – Chittagong en péniche en 1994 en 3 mois et demi ! Ils décident ensuite de convertir la péniche en bateau hôpital et de la déplacer dans les régions les plus reculées du Bangladesh : sur les chars.

Runa croit fermement en une approche holistique : on ne peut se contenter que d’apporter des soins pour envisager un développement sur le long terme. Elle fonde Friendship qui aujourd’hui a plusieurs département : santé, éducation, gestion des catastrophes naturelles, microfinance, women empowerment,..

Aujourd’hui sur les chars on trouve des écoles friendship, des pompes à eau financées par le microcrédit, des panneaux solaires en leasing, des centres de formation au tissage/couture/broderie, des abris anticyclones, des formations sur la santé/l’agriculture/l’éducation, les bateaux hopitaux sont aujourd’hui au nombre de 3…

P1000185 P1000183 P1000182 P1000175P1000178  P1000169 P1000151 P1000149 P1000141 P1000135

Friendship a fondé également un centre de formation à Gaibandha sur la terre ferme, afin de former les sages femmes locales, les agriculteurs aux nouvelles techniques. Le siège s’y rend régulièrement pour visiter le terrain, réaliser des workshop avec les bureaux locaux, ou simplement y aller en weekend tellement le centre est beau et bien conçu.

 P1000037P1000188 P1000048

P1000041  P1000034

P1000634  P1000628P1000636  P1000644

Pour approfondir vos connaissances sur Friendship et les chars je vous laisse visiter leur site : http://www.friendship-bd.org/


Mes « expéditions » sur les chars

J’ai eu l’occasion de me rendre 3 fois à Gaibandha et sur les chars, lors de cette première semaine donc, pour réaliser les inventaires de nos stocks d’écharpes et pour un workshop avec Friendship Luxembourg.

C’est à chaque fois un moment unique, on s’éloigne du vacarme incessant de Dhaka (mais on garde la poussière !), les habitants du nord du pays ont rarement l’occasion de voir des étrangers et on se sent vraiment comme Béyoncé ou un extraterrestre au choix ! On se fait suivre dans la rue, on se fait prendre en photo ! J’ai appris les basique de la langue bangla et je les fais beaucoup rire en baragouinant comme je peux ! On peut au moins communiquer sur les noms, la famille, quand j’annonce que j’ai 25 ans et que je ne suis pas mariée j’ai le droit à des mines très attristées et très compatissantes de la part de mes interlocuteurs !

Quand il devient difficile de rester optimiste au siège, aller sur le terrain est toujours le meilleur moyen de se ressourcer, on y rencontre nos bénéficiaires finaux et cela nous permet de remettre nos soucis du bureau en perspective.

 P1000534

P1000532

P1000209

P1000609

P1000608      P1000591  P1000614

   019   035

 031 057

IMG_0313 IMG_0315

 039 042  009

P1000569

P1000559

  P1000598 P1000597


 

Je n’ai pas la volonté de parler de mon expérience chez Friendship ici, ces quelques mots et quelques photos sont bien sûr insuffisants pour saisir toute la complexité de l’écosystème des chars, des enjeux du réchauffement climatique qui les menace, du barrage indien en amont qui rend encore plus aléatoire les prévisions des crues, de la pauvreté. Mais également de l’espoir que donne Friendship et bien sûr le dur labeur des habitants des chars, les couleurs, la bonne humeur et la curiosité des enfants. Comme d’habitude au Bangladesh, le noir saute aux yeux mais pour qui se donne la peine de creuser ce pays est vraiment magnifique.

 

P1000084P1000082P1000080

Publicités

2 réflexions sur “Les chars du Bangladesh

  1. Haha, Béyoncé !! Ravi de lire que je ne suis pas le seul à avoir été pour le moins déstabilisé par la curiosité des Bangladeshis !! J’avais beau avoir voyagé 4 mois en Inde avant d’aller au Bangladesh, la curiosité made in India, c’est du p’tit lait comparé au Bangladesh :-)
    Ça va, tu t’y fais bien ? J’avais que bien que j’ai adoré mes 3 semaines dans ce pays et l’accueil était vraiment top, j’ai tout de même eu la franche impression de souffler et d’être limite au calme en revenant ensuite à Calcutta !

    J'aime

    • Hello ! ça va je m’y suis plutôt bien habituée ! Habitant à Dhaka la pression est quand même moins intense ! Je déménage en Inde à la fin de l’année, j’aurais l’occasion de faire un petit comparatif ! Je rêve d’aller à Calcutta, il paraît que ça ressemble beaucoup au Bangladesh

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s