Entre Agra et Jaipur, Février 2015

La deuxième étape du séjour a un sacré défi à relever : passer après le Tajmahal n’est pas chose facile !

Sur le chemin entre Agra et Jaipur (230 km), nous faisons deux arrêts, le premier à Fatehpur Sikri et le second au Baori d’Abhaneri.

Fatehpur Sikri a été la capitale de l’empire Mogol pendant 13 brèves années au 16ème siècle. L’empereur qui avait des difficultés à obtenir un hériter est venu y chercher avec succès les bénédictions d’un ermite soufi, pour lui rendre hommage il décide de déplacer la capitale à Sikri. S’en suit la construction d’un magnifique palais fortifié et d’une immense mosquée. La région souffre cependant d’un cruel manque d’eau et l’empereur n’y habita que 3 mois, la ville a depuis été laissé totalement à l’abandon.

Très belle visite du palais dont j’ai relativement peu de photos intéressantes en raison d’un ciel bien couvert. La mosquée est encore plus belle que le palais, impressionnante dans ses détails et son immensité, également par les sollicitations diverses des indiens..

P1040439 P1040444 P1040446 P1040443

Le second arrêt, 130 km plus loin, est à Abhaneri pour y admirer son baori. Un baori est un puits à étage (ou degrés). Ce puits est un des plus ancien du Rajasthan, construit au 8ème siècle, il est désormais associé à un charmant temple complètement en ruines, à quelques dizaines de mètres de celui-ci. Temple dédié à la déesse Dûrga, déesse de la guerre.

Sur 3 des 4 côtés s’étagent douze niveaux de doubles volées d’escaliers d’une symétrie parfaite, harmonieusement disposés. Cette disposition astucieuse permet la circulation d’un maximum de personnes, qui pouvaient venir puiser l’eau à leur convenance.

Ce baori est bâti sur un vaste plan carré, d’une trentaine de mètres de côté. Cette importante surface lui permettait de collecter directement un maximum d’eau à la période des moussons.

C’est la première fois que nous voyions une telle construction, la symétrie parfaite et l’ampleur du lieu en font une construction des plus marquantes du voyage. Elément appréciable au Rajasthan, le lieu est très peu visité, nous étions seuls pour admirer les femmes qui étaient en train de refaire l’enduit des galeries qui entourent le baori, le ballet des saris colorés à la lumière de fin d’après midi était vraiment magnifique.

DSCF3728 P1040468 P1040474 P1040466 P1040484 P1040485

Publicités