Entre Bundi et Udaipur, Février 2015

Après avoir bien profité du « calme » de Bundi, nous reprenons la route pour Udaipur où nous retrouvons Johan qui nous rejoint pour le weekend.

La route entre Bundi et Udaipur est relativement mauvaise, l’avantage c’est qu’on roule lentement et qu’on a le temps d’admirer tout le quotidien des petits villages que nous traversons. La zone est vraiment rurale et nous croisons de nombreux bergers avec leurs petits troupeaux, le berger local en jette !

Ces bergers nomades appartiennent à la caste des Raïkas, qui compterait aujourd’hui un demi-million de personnes. Ils vivent uniquement au Rajasthan et minoritairement au Gujarat. « Chaque caste a un mythe qui définit sa profession traditionnelle. Selon la légende, le premier Raika a été créé par le grand Dieu Shiva pour élever des dromadaires. Bien que tous les membres d’une caste n’exercent plus aujourd’hui leur profession traditionnelle, les personnes les plus âgées considèrent toujours que le savoir-faire relatif à cette profession reste le monopole de la caste. » (source ici : http://www.indeculture.fr/castehindoue.html#titre-lien-accueil).

« Admiratifs de leurs talents de bergers, les maharadjahs et les seigneurs féodaux leur ont confié la gestion et l’élevage de leur bétail, jusqu’au milieu du siècle dernier, quand les anciens Etats princiers se sont fondus dans la création de l’Inde. Pourtant, au fil des générations, leur prestige est resté intact, et les Raïkas ont forgé un mode de vie et une culture uniques dans le sous-continent. Profondément religieux, marqués par l’hindouisme le plus littéral, ils vouent un culte absolu à l’expression de toute vie. Ces pasteurs vivent toujours en petits groupes de quelques familles isolées et installées en bordure des villages pendant la saison des pluies en été, loin du tumulte et de la surpopulation des grandes agglomérations. De l’automne au printemps, beaucoup rejoignent les bergeries traditionnelles d’altitude ou nomadisent avec leurs animaux. Mais leur mode de vie ancestral est aujourd’hui menacé à mesure que l’Inde moderne resserre son étau. »

Ils sont reconnaissables à leurs turbans, les moustaches et par leurs vêtements : chemises indiennes longues (kurta) et le dhoti, sorte de pantalon bouffant. « Le dhoti est une longue pièce de tissu de 3 ou 4 mètres dont une extrémité est passée dans l’entrejambe. La manière de porter le turban dépend de différents critères dont l’âge. Le turban blanc est porté par les anciens, et les turbans de couleurs par les chefs de famille en pleine force de l’âge. »

Voici quelques photos, les deux dernières ne sont pas de moi, vous trouverez les sources à la fin de l’article :

P1040754 Pushkar-Camel-Fair-Rajast-021 Steve-McCurry--001Sur la route nous croisons aussi quelques champs de pavots, dont le gouvernement autorise la culture selon des règles strictes (à relativiser, on est tout de même en Inde !). La surface du champ est limitée et les cultivateurs doivent dormir sur place, les cultures en bord de route sont sujettes à de nombreux vols. La production est essentiellement destinée à fabriquer la morphine, mais l’opium a également un rôle important dans les rites traditionnels du Rajasthan.

L’opium est en fait la sève du fruit, qui se collecte en incisant le fruit à plusieurs reprises. Nous en avons gouté un peu, la sève est noire, a un goût très acre, amer et tenace ! bref c’est pas très bon !

P1040866 DSCF4003 DSCF4002Après avoir croisé vaches, cochons, dromadaires, buffles, chèvres nous arrivons à la forteresse de Chittorgarh, (pour changer !). Le site s’étend sur une grande surface et il faut se déplacer en voiture d’un site à l’autre. Nous n’y croisons que des touristes indiens, ce qui est forcément synonyme de beaucoup de photos ! Il y a beaucoup de singes sur le site, il faut rester vigilants et éviter de sortir de la nourriture devant eux ! Une très belle étape, la tour de la victoire vaut vraiment le détour !

DSCF4005 DSCF4022 DSCF4024 DSCF3998 DSCF4040 DSCF4028 P1040883 P1040875 P1040885 P1040887 P1040888Nous arrivons en fin de journée à Udaipur, ville vraiment ravissante, lovée autour du lac artificiel. Un aller en rickshaw type montagne russe à toute allure, beaucoup d’artisanat, des petites rues, tout est propre, le fort surplombe le lac et notre hôtel, nous mangeons un très bon thali sur le rooftop de l’hôtel (repas traditionnel), ça promet !

IMG_4066 IMG_4076

Sources :

Sources des photos :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s