Pushkar, Rajasthan, Avril 2015

Après s’être reposés un peu à Ahmedabad suite à ces 3 semaines de voyage, nous reprenons à nouveau notre sac à dos direction .. le Rajasthan ! Pour changer ! Nous profitons de notre proximité avec cet état magnifique pour y passer quelques weekends. C’est également l’occasion de découvrir la région hors saison touristique et on apprécie ! Il y a toujours quelques touristes mais rien à voir avec l’affluence de février et le climat est encore très agréable !

Nous étions donc à Udaipur début avril avec un groupe d’amis, au programme : shopping, bons restos, petits déjs au soleil, sieste, apéros en rooftop, piscine.. Etant donné que nous avions visité les lieux touristiques la dernière fois (voir ici) nous avons pu profiter de la dolce vita version tchai et masala ! (j’ai d’ailleurs mis à jour la blogroll voyage avec nos bonnes adresses).

IMG_4545Nous avons visé plus loin le weekend dernier en prenant un bus de 12h pour Pushkar, ville célèbre pour son lac sacré, ses gaths et sa foire aux chameaux (en novembre). Nous avions de bons échos mais en lisant nos guides nous nous demandions bien ce qu’on pourrait y faire tant les lieux à visiter semblaient réduits. Mais l’ambiance de Pushkar, véritablement prenante, a balayé tous ces doutes et nous y serions bien restés plus longtemps !

Cette petite ville très spirituelle est lovée autour de son lac sacré, où de nombreux hindous viennent y faire leurs ablutions après être allé se recueillir dans l’unique temple en Inde dédié à Brahma. L’origine de ce caractère sacré se trouve dans les textes anciens du « Padma Purana » qui raconte comment Brahmâ tua un démon, lâchant les trois pétales de lotus qu’il tenait dans ses mains. Cet événement donna son nom à la ville puisque « pusph » signifie fleur et « kar » signifie main. A l’endroit où les trois pétales sont tombés par terre ont surgis trois lacs dont les eaux furent considérées sacrées. Différentes légendes existent à ce sujet, mais ce qu’il faut retenir ce sont les pétales de lotus, présentes dans toutes les versions !

On commence à comprendre pourquoi c’est la seule ville de l’Inde où se trouve un temple dédié à Brahma mais en fait la légende continue. Après l’apparition des lacs, Brahmâ décida d’organiser un sacrifice religieux et convoqua tous les dieux sur les rives du lac de Pushkar pour y assister. Le rituel exigeait la présence de son épouse Sarasvati qui ne se présenta pas à temps pour la cérémonie. Brahmâ ne pouvait plus attendre mais devait être absolument accompagné d’une femme pour effectuer les rites sacrés. Pour pouvoir commencer le rituel il épousa sur place la belle Gayatri, une bergère, fille de nomade qui menait ses troupeaux sur la colline. Folle de rage et de jalousie, Sarasvatî maudit son époux en lui prédisant qu’il serait un dieu oublié à l’exception de Pushkar et que les hommes ne le vénéreraient qu’au seul temple de Pushkar.

Mes collègues m’expliquent, avec le sourire, que devant une telle immaturité des dieux qui passent leur temps à se battre/répudier/s’épouser/se tromper il ne faut pas s’étonner que les hommes ne soient pas parfaits #lucidité.

J’ai fait les mêmes photos que tout touriste qui se respecte mais je vous les mets quand même histoire de donner un petit aperçu ! Les photos ne retranscrivent malheureusement pas cette ambiance vraiment particulière : les hindous qui s’immergent dans l’eau sacrée (qui sert également d’abreuvoir aux singes, chiens et vaches), les tambours et les chants des temples qui bordent tout le tour du lac, les montagnes aux alentours, les offrandes aux vaches/pigeons/singes/chiens, les vaches qui déambulent tranquillement au milieu des femmes en saris magnifiques et des hommes aux turbans très colorés, le soleil couchant qui réchauffent cette multitude de couleurs, les envolées des oiseaux lorsqu’un tambour bat un peu plus fort. On a passé des heures assis sur les marches du lac, à essayer de se faire presque invisibles pour observer au mieux cette profusion de vie, sans déranger. Un bel orage (inhabituel pour la saison) nous a en plus donné des lumières magnifiques !

P1060099P1060120 P1060121 P1060134 IMG_4610 P1060154 IMG_4667 P1060201 P1060143 P1060159 P1060171Nous logions dans une adorable guest house, tenu par un canadien francophone qui vit ici depuis 40 ans ! Discussions géniales, personnage pas commun avec une vie haute en couleurs, avec qui il est très agréable de passer du temps. Marc possède également des chevaux (entre divers chiens, perruches et veaux !), nous avons donc monté nos destriers pendant 1h30 au milieu de la campagne rajasthani : à faire !

P1060064 P1060074 P1060065 P1060205 P1060228 P1060212C’est écrit dans tous les guides, mais j’ai tout de même vu plusieurs touristes se faire avoir donc je rajoute une petite mention ici : ne jamais accepter de fleurs de la part de quiconque, ne jamais suivre de sois disant prêtre autour du lac, ne jamais donner d’argent à ces sois disant prêtes, ne jamais se laisser embarquer sans un simili cérémonial. Les gaths sont libres d’accès à tous du moment que vous êtes déchaussés et respectueux, soyez très ferme et envoyez les balader dès le début et n’écoutez pas un mot de leur baratin. Voilà, c’est dit !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s