Darjeeling, Bengale Occidental, Aout 2015

Quel long silence de notre part ! Mille excuses !

Nous sommes rentrés de vacances fin aout et j’ai mis un peu de temps à récupérer les photos de tout le monde et à les trier (en tout nous n’étions pas loin des 1 500 photos..!).

Commençons par Darjeeling, le point de départ de notre semaine dans le sikkim ! Voici une petite carte pour vous resituer le périple, le sikkim est cet état perché dans les montagnes, coincé entre le Népal, Bhoutan et le Bangladesh.

Screen Shot 2015-09-04 at 12.58.36 PM

Nous retrouvons toute l’équipe à Delhi, mon frère Sylvain ainsi que Julie et Pierre et c’est le grand départ pour Bagdogra, l’aéroport le plus proche de Darjeeling !

Une fois atterri nous retrouvons Santos notre guide pour ces presque 10 jours sur place, puis nous prenons la route pour Darjeeling. La route est magnifique et ne cesse de monter en lacet, on quitte le soleil de la plaine pour retrouver l’humidité, la fraicheur et le brouillard un peu fantomatique qui ne nous quittera pas de la semaine ! Avec Johan on est ravis de remettre des pulls (ça ne durera pas longtemps) et on profite de ce changement de climat et de paysages.

Les cimes des arbres disparaissent dans la brume, des petits villages super animés sortent de nulle part tout au long de la route, nous longeons l’ancienne ligne de chemin de fer, parfois le brouillard est tel que nous ne voyons pas à 10 mètres.

P1060975 - Copie

P1060908

Les distances sont relativement courtes mais ce sont des routes de montagnes mal entretenues, nous arrivons donc en début de soirée à Darjeeling.

Le lendemain lever à 3h du mat pour admirer le lever de soleil qui ne se montrera pas à cause du brouillard ! Commence ainsi la plus longue journée du monde ! Nous avons ensuite enchainé sur la visite du plus vieux monastère de la ville, un tour dans le marché local, au zoo pour voir les espèces qui vivent dans les montagnes environnantes, dégustations de momos et de thés, petit tour en train à vapeur.

Ici aucun rickshaw car les pentes sont trop raides pour leurs petits moteurs, la physionomie des gens est très différente, l’architecture coloniale est encore très présente : on ne se croirait pas en Inde ! L’accumulation des fils électriques en est peut être le seul indice !

P1070018 - Copie

P1070032 - Copie

P1070020 - Copie

P1070009 P1070007

P1070058 - CopieL’expérience du train à vapeur est vraiment géniale, on voit le technicien assis sur le tas de charbon qui envoie le combustible à son collègue, on assiste à un rechargement d’eau, les mécaniciens graissent les rouages de l’antique locomotive à chaque arrêt !

Comme souvent on peut voyager à la porte ouverte, le visage au vent (et aux bouts de charbon !), les gens nous saluent, on traverse le brouillard, on passe tellement prêt des maisons et des boutiques que l’on pourrait sans problème embarquer la marchandise ! Ceci dit avec une moyenne de 10km/h et un aperçu de comment son traités les voleurs locaux je ne m’y risquerais pas !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s