14 juillet indien, Ahmedabad, Juillet 2014

Bonjour,

Après Pondichéry, nous voici de retour à Ahmedabad ! Johan a eu beau se régaler dans le sud du pays, il a néanmoins raté le 14 Juillet que j’ai organisé à Ahmedabad pour l’Alliance Française !

J’étais partie sur un truc plutôt tranquille, le restaurant allait proposer quelques plats français, on allait diffuser de la musique de chez nous et le défilé militaire était projeté sur le mur extérieur ! Finalement le matin même je me suis motivée pour fabriquer un peu de déco rapido (avec deux paires de petites mains qui m’ont sauvé la vie ! big up à Eve et Zoé !) histoire de rendre l’évènement un peu plus festif !

Quelle bonne idée, puisqu’à 19h nous n’étions pas moins d’une petite centaine ! tout le monde discutait, buvait un de nos cocktails (sans alcool of course !) bleu blanc rouge, quand survint le drame !

 « ils t’attendent dans l’amphi pour savoir quel est le programme de la soirée »  « comment ça le programme ? mais y’a pas de programme »    « oui bah ils attendent »

C’est comme ça que je me suis retrouvée à commenter notre beau défilé militaire de l’année dernière pendant une heure ! en ayant quelques moments de solitudes !

On a organisé un petit bal/boite après qui a mis tout le monde d’accord ! Une belle soirée façon montagnes russes mais qui en valait la peine ! On a même été cités dans le célèbre Times of India !

P1060758 P1060780 P1060782 P1060786 P1060830

S

S

P1060844 P1060858

Jojo au Tamil Nadu

Je viens troubler le calme de ces derniers temps sur le blog pour mettre quelques photos de mon escapade à Pondichéry. 

Je suis cette semaine à Chennai (anciennement Madras) pour le boulot. Valeo a ici une usine d’assemblage de modules de chauffage/climatisation et le siège national. J’y suis jusqu’à vendredi en compagnie d’Ankit, mon chef. J’en ai profité pour passer le weekend dernier à Pondichéry, ancien comptoir de la compagnie française des Indes orientales. Cette ville a beaucoup de points communs avec les autres villes indiennes (rickshaws, chiens errants, et locaux désirant se faire photographier avec le premier occidental venu). 

Mais les 4 heures de bus local, coincé contre un autochtone moustachu (pléonasme?), valent le coup : on y mange français! Même par 40°C, je n’ai jamais autant aimé le bœuf bourguignon !

Un croissant, une balade sur le front de mer ainsi que dans la vieille ville française et un filet de bœuf plus tard, me voilà déjà dans le bus du retour.

Cette rapide escapade dans une ancienne colonie française m’a rappelé, s’il en était encore besoin, la chance que nous avons d’être né dans LE pays de la gastronomie!

   
    
    
    
    
    
    
   

Quelques nouvelles !

Un petit post pour vous donner quelques nouvelles après ce silence radio d’une dizaine de jours !

Je donne peu de nouvelles car j’ai changé de job depuis une semaine, et le rythme de travail n’a rien à voir avec celui de ma précédente ONG, je n’ai donc plus beaucoup de temps en ce moment pour faire de longs articles !

Par ailleurs, nous voyageons peu en ce moment, la prochaine expédition est prévue mi aout dans le Sikkim et le Ladakh où nous rejoignons des amis et mon frère. Johan part bientôt quelques jours à Chennai (Inde du Sud) pour le travail et peut être un weekend à Pondichéry. Cela commence un peu à nous manquer, nous allons essayer de caler un petit weekend à Udaipur ou à Jaisalmer histoire d’aller voir la mousson râjasthâni !

Quelques news en pagaille :

  • La mousson a commencé.. puis s’est arrêté ! Nous avons eu une énorme pluie qui a complètement inondé la ville et qui a fait 50 morts et a noyé 4 lions. La prochaine pluie est annoncée d’ici la fin de semaine, affaire à suivre…
  • La mousson sonne la fin de la saison des mangues, cela fait plusieurs mois que nous en mangeons tous les jours, ça va être difficile de s’en passer !
  • Je me suis faite enrôlée de force dans un club de tarot avec les autres français, mais ce n’est finalement pas si terrible, plutôt sympa même !
  • Johan sort d’une petite infection attrapée en Thaïlande et a testé l’hôpital indien : au top !
  • On a découvert un dealer de courgettes (assez rares chez nous), on en mange donc quasiment tous les jours !
  • Mon nouveau lieu de travail est tout prêt de chez nous : j’ai du dire adieu à Ranjou mon chauffeur de rickshaw, la mort dans l’âme !
  • On a regardé Octopussy ce weekend, un vieux James Bond qui se passe en Inde : un vrai bonheur à regarder !
  • Je vais peut être donner quelques cours de français à l’Alliance Française !
  • Johan se plait toujours bien dans son job et j’aime beaucoup mon nouveau poste !

Tout se passe au mieux ici, on a vraiment nos habitudes, on a élargi notre cercle de connaissances, ce qui nous permet de profiter au maximum de notre vie indienne !

Une semaine à Koh Tao, Thaïlande, Juin 2015

Rentrés depuis dimanche en Inde, j’ai l’impression que nous sommes rentrés depuis trèèès longtemps quand je me replonge dans les photos de Koh Tao !

Après 36 heures voyages, (un taxi, deux avions, un bus de nuit, un bateau et une jeep) nous voici enfin arrivés sur notre plage ! La semaine sera consacrée au repos, aux cartes, aux plongées, au snorkeling, aux petits restos avec vue sur la baie. Nous n’avons pas quitté notre baie de 300 m de long de toute la semaine, je n’ai donc pas beaucoup de photos à vous présenter (ce sont toujours les mêmes !). IMG_5273 P1060722 P1060732 P1060734 P1060740 P1060744 P1060729 IMG_5352 IMG_5350 IMG_5359 IMG_5360 IMG_5362 IMG_5363 IMG_5365 IMG_5366 IMG_5368

Les 15 étapes d’un retour en Inde après une semaine à l’étranger !

Après cette semaine en Thaïlande on s’est amusés à lister les étapes et les signes qui montrent qu’on est bien en train de rentrer en Inde et qu’on s’habitue vraiment à vivre ici !

1/ Dès l’aéroport de Bangkok, une fois devant ta porte d’embarquement, tu surprends les regards des indiens super insistants et tu te dis qu’il est temps de remettre une jupe longue « india complient » ! Une fois arrivés à Calcutta c’est parti pour les regards curieux, insistants, jamais timides et même quelques photos à l’arrachée.

2/ Le niveau sonore est bien plus élevé, tu peux avoir l’impression que tout le monde s’embrouille, mais non : ça parle de la mousson qui tarde ou de la fin de la saison des mangues, mais en criant, se coupant la parole et avec des grands gestes c’est plus marrant.

3/ Les mots « relative », « siblings », « auntie », ‘uncle », « atcha », « snacks » sont à coup sur les mots les plus prononcés en Inde ! (traduction : famille, tatie et oncle qui désigne n’importe quelle amis de la famille, ok).

4/ Tu n’es pas surpris de voir qu’absolument personne ne regarde l’écran rayon X où passe tes bagages, tu affoles la machine à détecteur de métaux quand tu passes mais tout le monde s’en fout, tu n’es pas surpris non plus qu’on te laisse passer avec ta bouteille d’eau de 2 litres. Tu remplis un tas de papiers que personne ne regarde et surtout surtout, tu tamponnes bien consciencieusement l’étiquette attachée à ton bagage à main qui va être vérifiée au moins 10 fois, parfois à 10 mètres d’écart, va savoir pourquoi..

5/ Tu te rappelles que tu es en Inde et qu’il faut que tu abandonnes à nouveau ta logique que tu avais retrouvé en Thaïlande.

6/ La guerre de l’avion, tu as survécu à la queue où tout le monde est à touche touche alors que chacun à un siège numéroté, tu as gardé ton calme quand tout le monde s’est détaché et se lève alors que l’avion roule encore et que le staff vient de faire une annonce en disant qu’il fallait resté assis et attaché jusqu’à l’arrêt complet de l’avion. Tu t’es battu pour pouvoir te glisser dans l’allée pour sortir de l’avion, tu t’es battu à nouveau pour rentrer dans le bus ? Bien, maintenant il va falloir te battre pour avoir accès aux bagages..

7/ Tu entends avec plaisir les premiers « Maam » et « Auntie » quand les employés de l’aéroport te parlent. Et ça te fait toujours marrer de voir leur tête quand tu leurs dis que si si tu habites bien en Inde et à Ahmedabad qui plus est.

8/ Tu essayes de garder ton calme quand le mec devant toi jette tous ces détritus par terre/par la fenêtre..

9/ Tu te dis que les parents de l’ado qui n’arrête pas de manger à côté de toi auront bien du mal à le marier d’ici quelques années s’il n’a pas maigrit d’ici là !

10/ Une fois dans le rickshaw pour rentrer à la maison, tu es surpris de voir autant de monde dans la rue, partout, tout le temps, partout, tout le temps ! Il est 22h, mais la rue ressemble à une fourmilière, le bruit en plus. Les gens qui doublent ton rickshaw t’observent, te font des signes de la main, te sourient, tu reprends ton statut de rockstar : YEAH !

11/ Tu te demandes combien de cafards morts tu vas retrouver dans ton appart (2 cette fois !).

12/ Tu fais marrer le conducteur de rickshaw en essayant de lui parler gujarati pour lui indiquer l’adresse.

13/ Tu es accueilli avec des grands sourires par les gardiens de l’immeuble et encore plus par ton chauffeur de rickshaw, bah oui une semaine sans se voir c’est long !

14/ Tes collègues trouvent que tu as maigris, que ça va te faire du bien retrouver la nourriture indienne bien riche et trouvent que le bronzage c’est moche : la peau bien blanche est beaucoup plus belle ! A les croire on va me confondre avec un ouvrier de la rue, (ce sont ceux qui sont les plus bronzés…).

15/ Tu réalises que t’es vraiment contente de retrouver la nourriture indienne !

Photos du jour #17

Plage au sud de Koh Tao en Thailande ! Je crois qu’il y aura particulièrement peu de photos de ces vacances : on passe plus de temps sous l’eau, dans l’eau et en bateau (quand on ne fait pas la sieste !) que sur terre !

   
   

Bienvenue chez les Sikhs, Delhi, Juin 2015

Lors de notre weekend à Delhi nous avons visité le Gurudwara Sis Ganj : haut lieu de rassemblement pour les adeptes de la religion Sikh. Après avoir fuit la foule de l’Akshardham temple et s’être fait jeté comme des malpropres de la grande mosquée Jama Majid nous avons été reçus comme des rois dans ce Gurdwara.

C’était l’occasion d’en apprendre plus sur cette communauté, que l’on repère aisément grâce au port du turban !

P1060698Voici un extrait de ce que l’on appris en ce dimanche après midi caniculaire : fondée au Pakistan, c’est une des religions les plus récentes au monde (15ème siècle) et la 5ème en terme de « fidèles ». Les Sikhs croient en un dieu de grâce, qui ne crée par l’homme pour le punir de ses péchés mais pour qu’il réalise son véritable destin sur terre. Cette religion se veut égalitaire : elle ne reconnait pas le système de caste, pas d’adoration des idoles, pas de rituels ou superstition, la femme a un statut égal à celui de l’homme (sa naissance n’est pas considérée comme une malchance, pas de dot, pas de voile, droit de participer et officier aux cérémonies religieuses,…). Le Sikhisme n’admet pas le pessimisme, stipule que la possession de richesse n’est pas un obstacle à la réalisation d’idéaux spirituels. Le principe de tendre sa joue gauche lorsque l’on a été frappé n’a pas sa place dans le mode de vie Sikh :  » lorsque tous les recours ont été épuisés, il est parfaitement juste de tirer l’épée ».

D’ailleurs les revendications indépendantistes ont donné lieu, en 1984, à une répression violente et meurtrière de l’armée indienne dans le Temple d’Or. Indira Gandhi, alors Première Ministre, a payé le prix fort : par vengeance, elle a été assassinée par deux sikhs, membres de son groupe de gardes du corps. Quatre jours de massacres s’en suivirent à Dehli avec un lourd bilan de 3000 morts.

Chacun peut entrer dans un tempe peu importe sa religion, son origine, sa caste. Le temple que nous avons visité distribuait 45 000 repas par jours gratuitement à tous. Le temple fonctionne sur le principe du bénévolat et des dons. Un bel exemple de générosité et de partage. Une fois traversé le temple ou les écritures saintes sont lues toutes la journée, on enchaine sur l’effervescence des cuisines et de la salle à manger. Nous sommes accueillis avec des grands sourires dans chaque pièce, on s’y sent bien !

P1060707P1060712Les Sikhs ont 5 symboles en plus du turban, familièrement reconnus par les 5 K : Kesha (cheveux longs et non coupés), Kangha (un peigne pour coiffer cette longue chevelure), Kara (un bracelet d’acier), Kachla (un pantalon court), Kirpan (un poignard). Ils se distinguent aussi des autres par leurs noms : Singh (qui signifie « lion ») pour un homme, et Kaur (« princesse ») pour une femme.

Les Sikhs sont installés principalement au Pendjab, pour 80 % d’entre eux, mais aussi dans la région de Delhi. En Inde, on estime la communauté Sikh à quelque 20 millions de personnes, soit environ 2 % de la population indienne. Comme nous l’a dit notre guide à la fin de la visite, les Sikh c’est comme les patates on en trouve partout ! Pas fréquent d’avoir ce niveau d’autodérision quand on parle de religion en Inde !

Sources :